En attendant la réponse promise par Altereco à l’article précédent1.Ce qui n’est sûrement qu’une question de temps, puisqu’ils ont pris en compte notre critique. D’accord, nous sommes peut être ironiques, allez savoir.2.Pour revenir sur le titre : il rebondit sur le sens commun de l’expression « mouton de Panurge », Panurge lui-même est rationnel, ayant remarqué le comportement grégaire des moutons, il en jette un à l’eau pour punir les marchands qui tentent de l’escroquer. Tout le troupeau se jette à la suite du baigneur, leurs marchands accrochés à eux dans l’espoir de les en empêcher. Ici nous entendons juste qu’un comportement grégaire peut être rationnel. Pour ceux que l’épisode intéresse, il se trouve dans le Quart Livre de F. Rabelais, dont je recommande la lecture en ancien français ou en édition bilingue., penchons nous sur un sujet riche : les interactions entre agents rationnels qui provoquent un résultat inattendu ou négatif, bien que la décision, du point de vue de chacune des parties soit absolument logique.

Lire la suite

Notes   [ + ]

1. Ce qui n’est sûrement qu’une question de temps, puisqu’ils ont pris en compte notre critique. D’accord, nous sommes peut être ironiques, allez savoir.
2. Pour revenir sur le titre : il rebondit sur le sens commun de l’expression « mouton de Panurge », Panurge lui-même est rationnel, ayant remarqué le comportement grégaire des moutons, il en jette un à l’eau pour punir les marchands qui tentent de l’escroquer. Tout le troupeau se jette à la suite du baigneur, leurs marchands accrochés à eux dans l’espoir de les en empêcher. Ici nous entendons juste qu’un comportement grégaire peut être rationnel. Pour ceux que l’épisode intéresse, il se trouve dans le Quart Livre de F. Rabelais, dont je recommande la lecture en ancien français ou en édition bilingue.