Les plaisanteries sont souvent intraduisibles, mais lorsqu’elles font partie de la procédure parlementaire, les sous-entendus peuvent devenir importants. John Bercow a aujourd’hui déclaré “We would not want anyone to be whipped senseless, would we ?”, en annonçant sa démission, ce qui est une double plaisanterie intraduisible.

Whipped signifie “fouetté”, dans le sens d’une punition, mais aussi “aiguillonné” comme un troupeau que l’on dirige, sens dans lequel il a été repris dans la terminologie parlementaire1)Y compris en France depuis au moins 20 ans mais ça a parait il choqué quelques conservateurs récemment, bref.. Un whip peut désigner un cadre chargé de la discipline du groupe parlementaire ou un sujet sur lequel le vote est obligatoire.

Senseless est finalement assez similaire au français inconscient : cela inclut à la fois la perte de connaissance (au hasard, après un tabassage en règle, voir supra) ou l’absence de conscience morale.

Cette simple phrase signifie autant “tabassé à mort” que “pressurisé par le parti jusqu’à abdiquer tout libre arbitre” et il est difficile de voir autre chose dans ce discours qu’une démission désabusée d’un homme qui a été un excellent Speaker des Commons pendant une décennie, voyant ce que l’assemblée qu’il dirige devient.

Il sera logiquement nommé à la chambre des Lords avec le titre de baron (moins probablement, de vicomte), sa retraite est assurée, mais il a été un excellent speaker.

Notes   [ + ]

1. Y compris en France depuis au moins 20 ans mais ça a parait il choqué quelques conservateurs récemment, bref.