Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches
Leurs bulles de savon c’est du souffle divin
Et petit à petit les voilà qui se montent
Le cou jusqu’à penser que le crottin fait par
Les chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

George Brassens

Les gilets jaunes vont aujourd’hui encore multiplier les blocages, au nom de revendications toujours aussi floues. Comme le week-end dernier, on verra sûrement défiler côte à côte l’action française, drapeau à sacré-cœur Espoir et Salut de la France flottant au côté des anarcho-autonomes, avec des caméos de Corbières et de Ryssen, le seul activiste d’extrême droite qui arrive à être complotiste comme Soral et raciste comme Lesquen (c’est un bon ami de Jérôme Bourbon, pour vous situer le personnage). La seule surprise dans ces manifestations est qu’ils ne se mettent pas sur la gueule entre eux avant même de s’en prendre aux forces de l’ordre.

Les mots d’ordre parlons en… Moins d’impôts pour les uns, plus de services publics en même temps, dehors les bougnoules pour les autres, ceux qui dénoncent les migrants dans les camions ou bloquent une entreprise qui a le mauvais goût d’employer des étrangers. Dissolution de l’assemblée nationale élue il y a à peine 18 mois, démission de Macron, plus de frites à la cantine, 100 balles et un mars. Et une quenelle d’encouragement de Dieudonné pour la route, faut pas se priver.

Démission de Macron, au moins là dessus ils sont d’accord, mais pour mettre qui à la place, ça, mystère. Marine Le Pen ? Mélenchon ? Un Soviet populaire ? Louis XX ? Il doit bien y en avoir même favorables à un coup d’Etat du général de Villiers comme les royalo-anarchistes du Lys Noir1)Oui, oui, je sais, c’est spécial mais il faut de tout pour faire un monde..

Ces manifestations qui, rappelons le, représentent à peine sur toute la France, au plus haut de la mobilisation, ce que LMPT arrivait à réunir à Paris, un septième des manifestations contre Juppé, n’ont aucun mot d’ordre commun. Même les porte-paroles auto-désignés2)Si ça vous fait rire que les porte-paroles d’un mouvement démocratique et horizontal se soient auto-désignés parce qu’ils étaient les admins des plus grosses pages facebook, vous n’êtes pas les seuls. ont été immédiatement contestés et pour la plupart, sept sur huit tout de même, ont refusé de participer à la réunion prévue avec le premier ministre car… ils ne pouvaient pas en faire un facebook live. On se pince pour y croire.

Le problème de ces braves gens, c’est que le pognon ne pousse pas encore sur les arbres et que du jeune qui rêve d’un CDI au retraité qui se plaint de payer 100 euros de CSG en plus par mois (ce qui le placerait très confortablement dans les classes aisées avec 6000 euros de retraite) en passant par le quarantenaire qui se plaint des charges, il va bien falloir qu’un paie pour les autres…

C’est à la fois une bénédiction et une malédiction pour le gouvernement : les revendications sont tellement contradictoires et baroques qu’elles trouveront difficilement à s’exprimer électoralement. Etre contre, c’est bien, mais quand il s’agira d’établir un programme, ça va coincer. Malédiction car aucune mesure qui pourrait être prise n’est susceptible de les contenter, sauf à ressusciter Nicolas Flamel et à croiser très fort les doigts pour que sa méthode de transmutation fonctionne.

Alors certes, vous me direz qu’il y a des souffrances réelles qui méritent une écoute. Très bien, en effet une partie des classes moyennes inférieures est soumise à la concurrence des classes moyennes émergentes, il ne suffit plus d’être français pour être riche, maintenant les étrangers leur font concurrence. Hé oui ma pauv’ dame, maintenant il y a même des chinois qui vont faire des courses au Bon Marché, tout fout le camp on n’est plus chez nous, on préférait quand il suffisait de faire une opération bol de riz tous les ans à la cantine pour les miséreux qui mourraient de faim. Vous savez quoi ? Les inégalités mondiales n’ont jamais été aussi basses depuis le début du XIXème, ça va continuer dans ce sens et c’est très bien comme ça.

 

References   [ + ]

1. Oui, oui, je sais, c’est spécial mais il faut de tout pour faire un monde.
2. Si ça vous fait rire que les porte-paroles d’un mouvement démocratique et horizontal se soient auto-désignés parce qu’ils étaient les admins des plus grosses pages facebook, vous n’êtes pas les seuls.